Covid-19 : dix lits de réanimation supplémentaires vont être déployés aux Antilles "à compter de la mi-août", annonce Jean Castex

Un lit d\'hôpital au CHU des Abymes, en Guadeloupe, le 9 avril 2021.
Un lit d'hôpital au CHU des Abymes, en Guadeloupe, le 9 avril 2021. (CEDRICK ISHAM CALVADOS / AFP)

Cette annonce du Premier ministre porte à 20 le nombre de lits supplémentaires déployés dans l'archipel, confronté à un rebond de l'épidémie. 

Le gouvernement réagit face à "la gravité de la situation" dans les Antilles. En raison du rebond de l'épidémie de Covid-19 dans l'archipel, le Premier ministre a annoncé, mardi 3 août, le déploiement de dix lits supplémentaires par le service de santé des armées (SSA) "à compter de la mi-août, pour atteindre un total de 20 lits de réanimation supplémentaires aux Antilles". Cinq lits supplémentaires sont "déjà opérationnels" et cinq autres le seront le 8 août, précise Matignon, alors qu'un confinement est en place depuis vendredi en Martinique et qu'une mesure similaire entrera en vigueur mercredi en Guadeloupe. Ce direct est désormais terminé.

 Retour du masque obligatoire dans 22 communes du Finistère. Pour contrer la recrudescence de l'épidémie, le maque redevient obligatoire dans 22 communes touristiques et à forte densité du littoral breton de 9 heures à 22 heures. Les villes de Morlaix, Quimper ou Brest (à l'exception de certaines zones comme les plages), sont notamment concernées par le nouvel arrêté préfectoral.

Une troisième dose cet automne ? La question est encore en suspens en France, a déclaré mardi 3 août le ministère de la Santé. "On n'a pas aujourd'hui d'arbitrage, ni même de vision tout à fait stabilisée sur les personnes qui seraient susceptibles de se voir proposer une troisième dose à la rentrée", a-t-il fait savoir lors d'un point hebdomadaire sur la campagne de vaccination. Le périmètre exact des personnes concernées à la rentrée devrait faire l'objet d'un arbitrage "la semaine prochaine", a-t-il précisé.

Les pharmaciens appellent à l'apaisement. Les pharmaciens, qui réalisent des tests et des vaccinations contre le Covid-19, sont devenus la cible d'un "déchaînement soudain de violence", regrettent les acteurs de la profession, qui dénoncent "fermement ces actes" dans un communiqué commun, mardi et appellent "à l'apaisement".

Plus de la moitié de la population européenne entièrement vaccinée. Selon un comptage de l'AFP réalisé mardi à partir des données officielles, la moitié de la population européenne est à présent vaccinée contre le Covid-19. Ce taux monte à 60% pour les adultes, a précisé la veille Ursula von der Leyen, sur son compte Twitter (contenu en anglais). Au total, 223,8 millions de personnes ont un schéma vaccinal complet. L'Union européenne dépasse ainsi les Etats-Unis : au 1er août, les Américains avaient complètement vacciné 49,7% de leur population.

La Guadeloupe reconfinée pour trois semaines. Face à la folle recrudescence des cas de contamination qui suit une "tendance folle", la Guadeloupe retrouve à son tour le régime du reconfinement pour au moins trois semaines à partir de mercredi soir, ont annoncé les autorités locales. Cette mesure est assortie d'un couvre-feu strict de 20 heures à 5 heures, et de restrictions de déplacement dans un rayon de 10 km autour du domicile.

Vous êtes à nouveau en ligne