Covid-19 : le bilan en Suisse dépasse les 10 000 morts liés à l'épidémie

Des seringues du vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 sont préparées dans un centre de vaccination de l\'Université du Nevada, à Las Vegas (Etats-Unis), le 5 mai 2021.
Des seringues du vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 sont préparées dans un centre de vaccination de l'Université du Nevada, à Las Vegas (Etats-Unis), le 5 mai 2021. (MANDEL NGAN / AFP)

D'après des chiffres gouvernementaux, 664 332 Suisses ont été infectés par le coronavirus depuis le début de la pandémie.

La Suisse, qui compte quelque 8,6 millions d'habitants, a dépassé mercredi 5 mai les 10 000 morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, selon le gouvernement. Le dernier bilan quotidien de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) fait également état 664 332 infections. L'épidémie est actuellement "stable, voire en léger déclin" dans le pays alpin, selon les experts Covid-19 du gouvernement. Quelque 11% de la population ont été vaccinés par l'un des deux vaccins homologués par la Suisse, à savoir Pfizer-BioNTech et Moderna. Ce direct est désormais terminé.

 Le Canada autorise le vaccin de Pfizer-BioNTech dès 12 ans. Santé Canada a conclu que le vaccin est "sûr et efficace" pour prévenir le Covid-19 chez les 12-15 ans, après avoir réalisé un examen scientifique "rigoureux et indépendant des données probantes connues", a indiqué le ministère dans un communiqué. Ottawa avait initialement autorisé le vaccin pour les personnes âgées de 16 ans et plus.

 L'Inde passe le cap des 20 millions de cas. Le deuxième pays le plus peuplé au monde a franchi ce seuil tristement symbolique mardi et comptabilise désormais plus de 222 000 morts depuis le début de l'épidémie. Une flambée attribuée notamment à des rassemblements religieux et politiques autorisés ces derniers mois, ainsi qu'à l'inaction du gouvernement de Narendra Modi.

Baisse du nombre de patients en réanimation en France. Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation est repassé sous la barre de 5 600 malades (5 504), selon les chiffres de Santé publique France mardi. C'est le plus bas niveau depuis le 5 avril, quand 5 433 patients avaient été comptabilisés dans ces services accueillant les cas les plus graves.

Vous êtes à nouveau en ligne