Covid-19 : la France a franchi le seuil des 30 000 malades hospitalisés

Le personnel médical s\'occupe d\'un patient atteint du Covid-19 et sous assistance respiratoire au service de réanimation de l\'hôpital de Valenciennes (Nord), le 6 avril 2021.
Le personnel médical s'occupe d'un patient atteint du Covid-19 et sous assistance respiratoire au service de réanimation de l'hôpital de Valenciennes (Nord), le 6 avril 2021. (DENIS CHARLET / AFP)

C'est le plus haut total depuis fin novembre, pendant la deuxième vague de l'épidémie.

C'est le plus haut total depuis fin novembre, pendant la deuxième vague de l'épidémie. Le seuil des 30 000 malades du Covid-19 hospitalisés en France a été dépassé mardi 6 avril, selon les chiffres quotidiens de l'agence sanitaire Santé publique France. Selon ces données, 30 639 patients étaient hospitalisés à cause du Covid-19 mardi soir, contre 29 907 la veille. Parmi ces patients, 5 626 se trouvent dans des services de réanimation, contre 5 433 lundi. C'est bien au-dessus du pic de la 2e vague (4 900 mi novembre), même si on reste sous celui de la première (7 000 en avril 2020). En 24 heures, 409 nouveaux décès ont été enregistrés à l'hôpital, pour un total de 97 301 dépuis le début de l'épidémie, en comptant les établissements type Ehpad. 

 La France accélère la vaccination. "La vaccination s'accélère", a assuré Jean Castex mardi. Le Premier ministre s'est rendu au centre de vaccination géant du Stade de France de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), qui ouvre ses portes comme d'autres centres de ce type. Les autorités sanitaires affichaient lundi sur franceinfo leur objectif d'y vacciner 10 000 personnes par semaine. "Nous allons recevoir plus de 12 millions de doses dans la deuxième quinzaine du mois d'avril. Il faudra être au rendez-vous pour qu'il n'y ait pas une seule dose de perdue", a indiqué Jean Castex. "La première cible que j'avais annoncée, 10 millions de nos concitoyens vaccinés au 15 avril, sera atteinte et sans doute dès la fin de la présente semaine", a-t-il précisé. 

 L'Europe est en retard sur ses objectifs de vaccination. Selon des statistiques du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), portant sur 23 pays, environ 60% des personnes de plus de 80 ans avaient reçu au moins une dose de vaccin au 5 avril, et seulement 29,7% avaient reçu les deux doses leur permettant d'être entièrement vaccinées, contre un objectif de 80%. L'UE devrait toutefois atteindre "l'immunité collective" face au Covid-19 cet été, a estimé la Commission européenne, misant sur l'accélération de la livraison des vaccins. 

 Un responsable de l'EMA voit un "lien" entre AstraZeneca et des cas de thromboses. Alors que l'Agence européenne des médicaments (EMA) procède toujours à l'examen du vaccin AstraZeneca, suspecté d'avoir causé quelque cas d'une forme de thrombose rare, un responsable de l'agence a déclaré dans le quotidien italien Il Messaggero qu'il "est clair qu'il y a un lien avec le vaccin." "Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore", a affirné Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l'EMA. Pour sa part, l'agence a fait savoir que son comité d'évaluation des risques en pharmacovigilance n'avait pas encore rendu de conclusion à ce sujet. 

10 500 verbalisations en trois jours. Lors du long week-end de Pâques, quelque 103 000 contrôles ont été réalisés, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, au micro d'Europe 1. Ces contrôles ont débouché sur 10 500 verbalisations "essentiellement pour non-respect du couvre-feu après 19 heures' et 'regroupement de plus de six personnes", a précisé le ministre. 

Les écoles restent fermées aujourd'hui. Pour la première fois depuis le premier confinement il y a un an, les crèches et établissements scolaires sont fermés depuis ce matin. Des millions de parents vont ainsi devoir concilier télétravail et école à la maison, avec des cours assurés à distance par les enseignants.

Vous êtes à nouveau en ligne