Coronavirus : les soignants aussi doivent être convaincus par le vaccin

FRANCE 3

Six Français sur dix se disent opposés au possible vaccin contre le coronavirus et les sceptiques sont aussi nombreux parmi le personnel soignant. Comment expliquer cette défiance ?

S'il est une évidence pour certains, le vaccin contre le coronavirus ne fait pas l'unanimité au sein du corps médical. Beaucoup de soignants craignent les potentiels effets secondaires d'un futur vaccin. "Le vaccin nous fait un peu peur car il n'y a pas vraiment de recul dessus", estime une soignante au micro de France 3.

Les Ephad vaccinés en priorité

En 2019, 67 % des médecins ont été vaccinés contre la grippe, mais seulement 36 % des infirmiers et 21 % des aides-soignants, selon Santé publique France. Pour le moment, aucun soignant ne sera contraint à la vaccination, mais l'Académie de Médecine pourrait émettre de nouvelles recommandations, notamment dans les établissements d'hébergement pour personne âgées dépendantes (Ehpad). Les personnels soignants de ces établissements seront d'ailleurs les premiers à se voir proposer la vaccination, probablement dès janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne