Coronavirus : l'âge, un facteur important dans la stratégie de vaccination

FRANCE 2

La Haute Autorité de santé a donné ses recommandations concernant la future campagne de vaccination contre le coronavirus, lundi 30 novembre. L'âge primera sur le fait d'exercer une profession médicale.

Sur le plateau du 20 Heures, le journaliste et médecin Damien Mascret se penche sur les recommandations de la Haute autorité de santé vis-à-vis de la stratégie de vaccination contre le Covid-19. "La priorité c'est de réduire les hospitalisations et les décès. Or, on le sait, les plus de 65 ans représentent quand même huit hospitalisations sur dix et neuf décès sur dix. Pour les professionnels de santé ou du médico-social, on baisse un peu la barre, on met à 50 ans parce qu'évidemment ils sont plus exposés professionnellement donc il faut les protéger", affirme-t-il.

Un calendrier difficilement prévisible

La phase trois concernera les plus de 50 ans et l'ensemble des professionnels. "50 ans, c'est un âge pivot car c'est à partir de 50 ans qu'il commence à y avoir une augmentation des hospitalisations et des décès, en particulier quand on a des comorbidités", explique Damien Mascret. Le médecin rappelle également que le calendrier sera lié aux éventuels obstacles que pourraient rencontrer les industriels vis-à-vis de la production de vaccins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne