Au centre de vaccination de Jarville, le ras-le-bol des soignants contraints d'avancer des frais

Depuis des semaines, les soignants de Jarville près de Nancy mettent la main à la poche pour le matériel annexe mais indispensable à la vaccination. Les professionnels de santé réclament le remboursement des frais à l'Agence régionale de santé.

De la cartouche de l'imprimante au simple produit désinfectant : tout ce qui accompagne l'acte de vaccination est à la charge des soignants. L'État leur fournit seulement les seringues et les doses de vaccin. Et pourtant, depuis janvier, le centre de vaccination de Jarville ne désemplit pas. Ici, six infirmiers et médecins libéraux se relaient.

Pour être concret, le matériel complètement indispensable, c'est le Sopalin, du désinfectant de surface, des lingettes, tout est à désinfecter

Olivier Babel

infirmier libéral

Une note salée en attente

Et la somme de tout ce matériel est énorme. En un mois de fonctionnement, la facture s'élève déjà à 8000 euros. L'Agence régionale de santé est censée rembourser toutes ses dépenses. Des dépenses qui rentrent dans le budget de fonctionnement. Les soignants vont devoir s'armer de patience pour être remboursés. Certaines factures datant de mars 2020 viennent seulement d'être réglées à ces professionnels de santé.

Vous êtes à nouveau en ligne