Vaccin contre le coronavirus : déclaration polémique du patron de Sanofi

France 3

Le vaccin contre le Covid-19 n'existe pas encore, mais cela crée déjà des tensions. Le directeur général du laboratoire Sanofi a déclaré que les États-Unis seraient les premiers servis parce qu'ils soutiennent financièrement la recherche. Des propos jugés inacceptables par la France.

Paul Hudson est le directeur de Sanofi au niveau mondial. Les propos qu'ils a tenus ont mis le feu aux poudres. Si son laboratoire trouve un vaccin contre le Covid-19, "les États-Unis obtiendront le vaccin en premier, car ils ont investi pour essayer de protéger leur population". Autrement dit : priorité à ceux qui ont mis le plus d'argent sur la table.

Sanofi France tente de s'expliquer

Face au tollé, Olivier Bogillot, le patron de Sanofi France, tente d'éteindre l'incendie. "Il ne s'agit pas de donner une priorité à un vaccin, mais c'est vrai que les États-Unis se sont fortement mobilisés ces dernières semaines pour accélérer les procédures réglementaires, pour accélérer les investissements avec nous afin d'avoir les capacités de production. On appelle de nos vœux que l'UE fasse la même chose." La production du futur vaccin sur le sol américain sera réservé aux Etats-Unis, mais ce qui est produit en Europe restera en Europe. "La question n'est pas de savoir qui va bénéficier du vaccin mais qui va le trouver", précise le ministre de la Santé Olivier Véran.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne