Universités : cours alternés ou à distance, des mesures pour lutter contre les amphis bondés

France 3 Côte-d'Azur / France 3 Occitanie

Partout en France, les étudiants s’échangent les mêmes images d’amphis bondés qui rendent précaires enseignements et gestes barrières. Les universités doivent revoir leur organisation.

En cette année Covid, le nombre record de bacheliers aggrave la surpopulation des universités, déjà en tension. Résultat : les étudiants s’entassent dans les amphis, au mépris des gestes barrières. Beaucoup le reconnaissent, au bout de quelques heures dans ces conditions, les masques tombent.

Face à cette situation, l’université de Nice a décidé que tous les étudiants ne pourront plus assister à tous l'ensemble des cours magistraux mais qu'ils seraient présents en alternance afin de désengorger les amphis. A Montpellier, une fois la rentrée passée, la direction de l’université a quant à elle décidé de réduire drastiquement la présence sur site des étudiants en relançant massivement les cours à distance.

Vous êtes à nouveau en ligne