Une forme à double vitesse pour le secteur de l'ameublement

La santé du secteur est très contrastée durant cette période de crise économique. Le "Made in France" est le grand gagnant. 

Les Français, décidés à mieux équiper leurs intérieurs ? C’est le message qu’il semble falloir retenir, tant le secteur de l’ameublement affiche aujourd’hui une forme contrastée. Certes les acheteurs sont moins nombreux, mais dépensent plus. "Les parents et les enfants ont vécu confinés pendant deux mois et se sont aperçus de [besoin] de changements dans les chambres", analyse Eric Seban-Partouche, directeur d’un magasin à Orgeval (Yvelines).

Un vrai engouement pour l’ameublement français

Résultat, + de 60% de ventes au mois de juin, et de très bons chiffres durant l’été. Dans tout le secteur, une hausse des ventes a été enregistrée durant cette période. Autre phénomène observé, le report des achats se dirige plus souvent vers les magasins d’ameublement "Made in France". Cathy Dufour, déléguée générale de l’Ameublement français, parle même d’un "vrai engouement". Les grands groupes, eux, sont en revanche davantage boudés par les consommateurs. C’est notamment le cas de Conforama, qui traversait déjà une période difficile avant la crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne