Un confinement difficile pour les personnes atteintes d’un handicap mental

France 3

Dans la Drôme, à Romans-sur-Isère, un établissement adapté pour les personnes atteintes d’un handicap mental est forcé d’adapter son quotidien au confinement qui touche le pays. Une tâche pas toujours évidente.

C’est une situation inédite qui n’est pas forcément comprise de tous. Dans un établissement spécialisé à Romans-sur-Isère dans la Drôme, des personnes atteintes d’un handicap mental se retrouvent confinés. C’est tout leur quotidien qui se retrouve chamboulé. "Ça casse les rituels par rapport à ce qu’on a l’habitude de faire au foyer, notamment ne plus sortir", souligne Corinne Berlier, monitrice-éducatrice.

Des personnes coupées de leurs familles

En cette période de confinement, ces membres du foyer se retrouvent isolés. Ils n’ont plus l’occasion de profiter des visites de leurs familles. Une situation pesante qui compliquant le travail des professionnels de l’établissement qui tentent tant bien que mal de faire respecter les consignes d’hygiène, notamment les distanciations à respecter entre chaque personne. "Même si on leur explique, on ne sait pas s’ils ont compris en fait. Nous on essaye de s’éloigner, entre autres, mais eux on ne peut pas non plus les repousser", témoigne Marie-Claire Leticee, aide médico-psychologique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne