UE : pas d’accord à l’Eurogroupe sur une réponse à la crise économique

France 2

Ces derniers jours, les discussions entre les ministres des Finances européens n’ont pas abouti. Une nouvelle réunion est prévue ce jeudi 9 avril.

L’enjeu c’est de préparer le redémarrage économique de l’Europe après la crise sanitaire. Le but est de ne pas laisser un des États sur le bord de la route, ce qui nuirait à l’ensemble de l’Union européenne (UE). Sur le constat, les vingt-sept pays sont d’accords, mais ils divergent sur les solutions, sur les mécanismes financiers à mettre en place. Le principal c’est le Mécanisme européen de stabilité (MES), c’est ce qui a permis de sauver la Grèce, à l’époque, moyennant un plan d’austérité drastique et une mise sous tutelle. Cette fois, on parle de mettre 240 milliards d’euros sur la table, avec des contreparties adoucies.

Tergiversations

Encore faut-il convaincre les Pays-Bas, qui sont intransigeants dans cette affaire, ce qui a le don d’agacer Paris, compte-tenu de l’urgence de la crise et de la situation. L’autre outil est un emprunt de la Commission européenne de 100 milliards d’euros pour aider les États qui en ont le plus besoin pour financer le chômage partiel. Au total, les différentes mesures sur la table représentent 500 milliards d’euros d’aides. D’où ses tergiversations. Une nouvelle réunion est d’ailleurs prévue ce jeudi 9 avril, explique Valéry Lerouge, correspondant de France Télévisions à Bruxelles (Belgique).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne