Transports : des matériaux antibactériens et virucides développés par les entreprises

France 3

Les transports en commun sont moins empruntés aujourd'hui qu'avant le confinement. Des innovations voient le jour pour rendre les transports sûrs et faire la chasse à toute sorte de virus.

Toucher la barre et les portes dans les transports en commun est une hantise pour les passagers. A Valenciennes (Nord), on prend ses précautions. "Je mets du gel hydroalcoolique. J'évite de toucher les objets métalliques autour de moi", explique un usager. Les innovations prennent le relais. Alstom a conçu une peinture qui détruit uniquement les bactéries mais pas encore les virus comme le Covid-19.

Des innovations en nombre

"La barre antibactérienne recouverte d'une peinture poudre antibactérienne vise à limiter la propagation des bactéries à hauteur de 99,99%", assure Damien Fourois, directeur du centre d'excellence des aménagements intérieurs chez Alstom. Elle pourrait bientôt être utilisée dans les trains, métros et tramways. Alstom travaille sur une nouvelle technologie antivirale, car la demande des exploitants a explosé pendant la crise sanitaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne