Trafic aérien : le nombre de passagers a chuté de 81% entre début mars et fin août

La zone de bagages du terminal 3 de l\'aéroport d\'Orly, le 24 juin 2020.
La zone de bagages du terminal 3 de l'aéroport d'Orly, le 24 juin 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Le rebond espéré au mois d’août n’a pas eu lieu, notamment sur les liaisons internationales.

Le nombre de passagers a chuté de 81 % entre le 1er mars et le 31 août par rapport à la même période en 2019, selon les chiffres de l’Union des Aéroports Français dévoilés par franceinfo mardi 15 septembre.
 
Les aéroports français sont toujours en plein trou d’air, frappés de plein fouet par la crise du coronavirus. Le rebond espéré au mois d’août n’a pas eu lieu, notamment sur les liaisons internationales.
 
Ce sont les grands aéroports qui dépendent des vols internationaux qui sont les plus touchés, à commencer par le plus grand d’entre eux Roissy Charles-de-Gaulle. Le redécollage s'annonce long. Il faudra attendre entre 2024 et 2027 pour que le trafic des aéroports parisiens, terrassé par le choc brutal de la crise du coronavirus, retrouve son niveau d'avant-crise, avait annoncé en juillet dernier le groupe ADP.
 

Vous êtes à nouveau en ligne