Tour de France : les coureurs partagés entre bonheur et inquiétude

FRANCE 2

À quelques minutes du lancement du Tour de France à Nice (Alpes-Maritimes), samedi 29 août, les équipes se questionnent sur le protocole sanitaire lié à l’épidémie de coronavirus.

Les équipes du Tour de France s’inquiètent de la situation sanitaire et se demandent si elles seront présentes à l’arrivée. Le journaliste Grégory Naboulet se trouvait à Nice (Alpes-Maritimes), samedi 29 août, quelques minutes avant le lancement de la Grande Boucle. "Ce matin, les autorités françaises ont durci les conditions d’exclusion d’une équipe sur le Tour de France. Désormais, si deux membres d’une même équipe sont frappés par la Covid-19, l’équipe sera exclue du tour", explique le journaliste. Les équipes sont composées de 30 personnes ce qui augmente les chances de contracter la maladie.

Une population fragile

Les coureurs sont partagés, d’un côté, ils ressentent le bonheur d’être au départ du Tour de France. "Vous savez le Tour est le poumon économique du cyclisme, c’est ce qui va payer une partie de leurs salaires cette année", affirme Grégory Naboulet. De l’autre côté, il y a l’inquiétude d’être touché par la maladie. "C’est une population fragile, avec les efforts, ils sont plus fatigués, ils attrapent plus fréquemment des petits virus", précise le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne