"Tirer les leçons pour éviter que cela ne recommence", estime Damien Abad

Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale estime qu'il faut d'abord enrayer la crise avant de lancer toute polémique ou démarche judiciaire.

Plusieurs plaintes ont été déposées contre l'État pour "mise en danger de la vie d'autrui" notamment et contre une non-préparation face au coronavirus; Est-ce le temps de demander des comptes ? "Non, le temps n'est pas venu de demander des comptes aujourd'hui, on est dans un temps de gestion de crise et dans ce temps de gestion de crise, il faut faire face à cette épidémie, face à ce manque de masques, ce manque de tests", avance Damien Abad. "Après, il y aura un temps de relance économique, et après seulement, un temps de critique. C'est pour cela qu'avec Les Républicains, notre commission d'enquête ne débutera qu'au début de l'automne pour qu'on puisse prendre le temps de cette analyse", ajoute-t-il.

Quelles leçons à tirer ?

Quel est l'élément déclencheur de cette décision ? "Ce sont les nombreuses questions des Français. Notre demande n'est pas issue d'un appareil politique. Pourquoi il y a une telle pénurie de masques, de gels, ce sont les questions. Il s'agira de voir les dysfonctionnements, les défaillances qu'il y a dans notre système administratif, politique et en tirer les leçons pour éviter que cela recommence. Et l'enjeu est la question de notre indépendance sanitaire", explique Damien Abad.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne