Tests de dépistage : une nouvelle stratégie ?

FRANCE 2

Dans le cadre de la pandémie de coronavirus, l'OMS invite les pays à tester massivement la population. La France sera-t-elle capable de répondre à cette demande ?

Depuis jeudi 26 mars, les voitures se succèdent devant un laboratoire niçois (Alpes-Maritimes). Un médecin teste les patients pour déterminer s'ils sont contaminés au coronavirus Covid-19. Des structures de dépistage sont installées à la hâte un peu partout en France. Elles sont réservées aux soignants et aux patients munis d'une ordonnance.

Des tests de nouvelle génération pourraient-ils voir le jour ?

Alors, va-t-on vers une montée en puissance des tests ? Oui, comme le détaille le ministre de la Santé, samedi 28 mars. "Nous sommes passés à 12 000 tests sur une journée comme aujourd'hui. Nous serons à 20 000, 25 000 puis 30 000 tests d'ici une grosse semaine et enfin nous atteindrons les 50 000 tests par jours d'ici la fin du mois d'avril", a expliqué Olivier Véran. Mais selon un spécialiste, ces tests ne permettront d'identifier que 70% des malades. Alors à l'avenir, des tests de nouvelle génération pourraient-ils voir le jour ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne