Télétravail : quand les entreprises y prennent goût

France 2

Le ministre de la Santé a recommandé hier aux entreprises d'avoir recours, autant que possible, au télétravail. Mais depuis le confinement, certaines entreprises ont déjà passé le cap du "tout télétravail".

À Marseille (Bouches-du-Rhône), Monster France a sauté le pas : les locaux de l'entreprise sont désormais vides et elle a résilié le bail de ses locaux. Les 30 salariés sont en télétravail. Impensable il y a quelques mois, mais le confinement a changé la donne. "Ils ont pris leurs chaises, deux écrans par personne, leur clavier, leur souris, on leur a donné un budget pour acheter un bureau", explique Nelly Rey, la directrice des ressources humaines.

Une nouvelle vie

Cédric Gérard, directeur marketing chez Europe Monster, se réjouit de ces nouvelles conditions de travail. Son entreprise lui verse 75 euros par mois pour régler sa facture Internet. "On n'a pas les déplacements, c'est quelque chose qui est quand même un vrai gain, et ça permet de profiter un peu plus de sa maison, de son quartier", explique-t-il. Dans les bureaux parisiens, le télétravail continue, avec parcimonie. Une dizaine d'employés peuvent travailler en même temps, sur les 50 que compte l'entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne