Covid-19 : l'épidémie a fait plus de 99 000 victimes en France, 11 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin

Des fioles de vaccins contre le Covid-19 des laboratoires Pfizer et BioNTech, à Nantes (Loire-Atlantique), le 9 avril 2021.
Des fioles de vaccins contre le Covid-19 des laboratoires Pfizer et BioNTech, à Nantes (Loire-Atlantique), le 9 avril 2021. (LOIC VENANCE / AFP)

Parmi ces dernières, plus de 3,8 millions ont également reçu une seconde dose, selon Santé publique France.

La France a dépassé le seuil des 99 000 victimes du Covid-19, lundi 12 avril, selon les données de Santé publique France, avec un total de 99 135 morts. Par ailleurs, 5 916 patients sont actuellement en réanimation ou en soin intensif et plus de 11 millions de personnes ont au moins reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19 (dont 3,8 millions ont également reçu une seconde dose). Suivez notre direct. Ce direct est désormais terminé.

La vaccination élargie. Toutes les personnes âgées de plus de 55 ans sont désormais éligibles à la vaccination, avec le vaccin d'AstraZeneca ou bientôt celui de Johnson & Johnson, et l'intervalle d'injection pour la deuxième dose sera allongé pour ceux ayant reçu le produit de Pfizer-BioNTech ou de Moderna, a annoncé le gouvernement. Dès ce lundi 12 avril, "tous les Français de plus de 55 ans, sans conditions, pourront recevoir" l'AstraZeneca, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran dans Le Journal du dimanche. Ils pourront également recevoir celui de Johnson & Johnson, livré en France à compter de ce lundi.

La vente d'autotests en pharmacie autorisée. Un arrêté du ministre de la Santé publié dimanche au Journal officiel autorise la vente en pharmacie d'autotests de dépistage du Covid-19 sur prélèvement nasal, pour les personnes asymptomatiques de plus de 15 ans. Ces autotests "vont se déployer progressivement dans des milliers d'officines tout au long de la semaine", a également déclaré Olivier Véran dans Le Journal du dimanche.

 Le Royaume-Uni se déconfine progressivement. Les Britanniques se préparent à réinvestir terrasses de pubs et salons de coiffure au terme d'un long hiver confiné. "Je suis sûr que ce sera un énorme soulagement pour les propriétaires d'entreprises fermées depuis si longtemps et pour tous les autres, c'est l'occasion de recommencer à faire certaines des choses que nous aimons et qui nous ont manqué", s'est réjoui le Premier ministre Boris Johnson.

Les Allemands, eux, pourraient se reconfiner. L'Allemagne a pour sa part franchi le seuil des 3 millions de contaminations, selon des chiffres publiés lundi par l'autorité nationale de veille sanitaire. La chancelière Angela Merkel s'est à nouveau prononcée au cours du week-end en faveur d'une forme stricte de reconfinement national pour une période assez brève.

Vous êtes à nouveau en ligne