Strasbourg : l’organisation d’un match de foot clandestin en pleine épidémie ne passe pas

France 3

La tenue d’un match de football à Strasbourg dans le Bas-Rhin a créé la polémique. 300 à 400 supporters ont envahi le stade. Les autorités et le personnel médical dénonce des attitudes inconscientes.  

Depuis le confinement, le stade Paco Mateo de Strasbourg (Bas-Rhin) était fermé à clé, mais dimanche 24 mai, il a accueilli une rencontre clandestine. Les clubs de deux quartiers se sont affrontés 90 minutes, en toute illégalité. Autour du stade, 400 supporters réunis à l’appel des réseaux sociaux s’élancent à la fin du match sur le terrain, avec pétards et fumigènes. "C’est un quartier populaire, les gens ont besoin de se défouler. On a passé trois mois enfermés", analyse un riverain.

Les élus demandent l’ouverture d’une enquête

La police municipale, présente, n’est pas intervenue. Lundi 25 mai au matin, des élus demandent une enquête pour savoir qui a organisé la rencontre, et si des éducateurs sportifs sont impliqués. "J’ai demandé à ce qu’il y ai des sanctions, des sanctions sévères, surtout s’il y a eu des éducateurs", affirme Serge Olher, en charge des Sports à la mairie de Strasbourg.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne