Stock de masques, reprise de l'école et plan de déconfinement : le "8h30 franceinfo" de Sibeth Ndiaye

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La porte parole du gouvernement était l'invité du "8h30 franceinfo" lundi 20 avril, le lendemain de la conférence de presse du Premier ministre et du ministre de la Santé qui ont notamment esquissé les contours du déconfinement.

La gestion des masques contre le coronavirus en France est très critiquée. Le personnel soignant en manque cruellement et certaines villes ont vu leurs commandes réquisitionnées par le gouvernementSur franceinfo lundi 20 avril, Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, a reconnu qu'il y avait eu quelques problèmes dans l'approvisionnement des masques : "On a dit, depuis un certain temps déjà, que notamment en termes de logistique nous avions eu des difficultés pour achalander l'ensemble des 20 000 pharmacies de France et faire en sorte que tout le monde en temps et en heure dans le secteur de la santé puisse avoir les masques dont il a besoin."

>> Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

Sur l'obligation ou la recommandation de porter un masque, Sibeth Ndiaye ne se prononce pas vraiment et attend un consensus : "Il y a des scientifiques qui disent, c'est le cas de l'Académie de médecine, que l'utilisation du masque pour tous les Français peut être recommandée, d'autres qui ne le disent pas. C'est encore le cas à l'heure où je vous parle de l'Organisation mondiale de la santé." Pour la porte-parole du gouvernement, "il faut que ce consensus scientifique s'établisse".

Reprise de l'école après le déconfinement

Le gouvernement prépare le déconfinement du 11 mai. Edouard Philippe a présenté, dimanche 19 avril, les pistes envisagées, notamment dans le domaine scolaire. "Notre rôle dans les semaines à venir va être de faire en sorte qu'il n'y ait pas de peur" de retourner à l'école, a expliqué Sibeth Ndiaye.

Elle-même "enverra ses enfants à l'école" si elle est ouverte. "Le président de la République nous a donné une grosse quinzaine de jours pour élaborer le plan de déconfinement, a indiqué la membre du gouvernement, à la fois en lien avec les organisations syndicales et les collectivités locales, puisque pour ce qui est de l'école, elles sont parties prenantes à part entière de l'organisation. Nous verrons quels sont les critères d'ouverture à partir du 11 mai".

"Un simple débat sans vote" au Parlement pour le plan de déconfinement 

Le plan de déconfinement sera présenté au Parlement au début du mois de mai, a annoncé dimanche Édouard Philippe. "Ce sera un simple débat sans vote", a précisé la porte-parole du gouvernement"Un vote vous en avez besoin quand vous avez des mesures législatives qui sont mises en œuvre, a argumenté Sibeth Ndiaye. Là, en l'occurrence il n'y a pas de mesures qui auront une portée législative. Nous souhaitons qu'il y ait sur ce sujet un débat politique, public, pour examiner toutes les questions qui se posent, pour expliquer les choix de l'exécutif".

Prudence sur l'organisation des vacances d'été

"J'appelle à la prudence" pour les vacances d'été, a déclaré Sibeth Ndiaye. "C'est très difficile de vous dire mi-avril de quoi le monde sera fait au mois de juillet ou d'août", a-t-elle indiqué. Le coronavirus n'a pas eu le même impact suivant les pays. "Je ne peux pas vous dire ce qu'il en sera d'un voyage aux Etats-Unis, d'un voyage dans un pays africain ou asiatique, a expliqué la porte parole du gouvernement, il serait mal aisé de dire que vous pouvez prendre un billet pour aller faire une croisière à l'autre bout du monde".

Vous êtes à nouveau en ligne