Soutien à l'économie : un plan d'urgence à 100 milliards d'euros

France 2

Mercredi 8 avril, on apprenait que la France était en récession au premier trimestre, et cela va durer. Le gouvernement table sur une baisse de 6% du PIB sur toute l'année.

Le gouvernement annonce dans le journal Les Échos un déficit budgétaire record de 7,6%, pire qu'en 2008. Mais Bercy assume cet endettement car il double son plan d'urgence contre le coronavirus. "Oui si Bercy frappe un grand coup, c'est pour éviter le naufrage de l'économie française. Ce sont les mots de Bruno Le Maire, qui va effectivement doubler ce plan d'urgence de 45 milliards à 100 milliards d'euros. C'est ce plan qui permet de financer la trésorerie des entreprises en difficulté, ou encore le chômage partiel", explique notre journaliste Julien Gasparutto, en direct du ministère de l'Économie.

"C'est la pire récession depuis 1945"

En parallèle, Bercy va augmenter les dépenses exceptionnelles de santé de 2 à 7 milliards d'euros. "C'est pour acheter, par exemple, du matériel dans les hôpitaux, ou encore verser des primes aux soignants. Des mesures exceptionnelles pour faire face à une récession record : -6%. C'est la pire récession depuis 1945. La conséquence de tout cela est que la dette de la France va exploser, à 112% du PIB : c'est 14 points de plus que prévu", poursuit le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne