Coronavirus : les services de réanimation se démènent au quotidien

France 2

Alors que la France est traversée par une seconde vague de Covid-19, les hôpitaux font tout leur possible pour accueillir les malades et leur assurer les soins optimaux, en fonction de leur état. C’est le cas dans un service de réanimation de Lyon (Rhône).

Le personnel hospitalier est aux premières loges dans la lutte contre le coronavirus. À Lyon (Rhône), un service de réanimation est forcé de s’adapter chaque jour car la situation évolue quotidiennement. Un jeune homme de 36 ans vient d’arriver dans leur service, victime d’une forme grave du virus. Son état nécessite un appareil lourd et s’améliore lentement. Toutefois, les médecins n’utilisent pas que des méthodes invasives pour traiter les malades.

Les leçons de la première vague

En effet, le personnel médical a tiré de nombreuses leçons de la première vague et utilise parfois des méthodes moins lourdes. Ainsi, un patient de 85 ans, tout à fait conscient, est traité par oxygénothérapie. "Il faut intuber à bon escient et n’intuber que les patients qui en ont besoin parce qu’on sait qu’une fois intubé, la durée de séjour est prolongée", estime Laurent Argaud, le chef du service de réanimation de l’Hôpital Édouard-Herriot, à Lyon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne