Au CHU de Nantes, un nouveau médicament contre le coronavirus testé sur 15 patients

Le Xav-19 a été élaboré par le laboratoire Xenothera, sous la direction du centre hospitalier. Il devrait bien être testé à plus grande échelle.

Alors que l’élaboration d’un vaccin capable de venir à bout du Covid-19 est au centre de l’attention, la lutte contre le virus passe aussi par des traitements médicamenteux pour soigner les malades. C’est le cas au CHU de Nantes.

Michel Martin a donné son accord par écrit pour recevoir du Xav-19. Le médicament évite que la pathologie ne s’aggrave avant le dixième jour de contamination. "S’ils me le proposent, c’est que ça leur rend service, puis que ça peut être utile pour moi-aussi", confie le patient qui souffre d’une pneumonie grave et a besoin d’oxygène.

Michel Martin fait partie des 15 sujets du CHU de Nantes qui participent à l’essai clinique. Le Xav-19 vient s’ajouter aux corticoïdes, qui luttent contre l’inflammation. "On perfuse des anticorps qui vont suppléer et renforcer les défenses immunitaires du sujet pour lui permettre de bloquer le virus", explique le professeur François Raffi, chef du service des maladies infectieuses.

Des premiers résultats encourageants

Le médicament est mis au point par un laboratoire nantais, Xenothera. Les premiers résultats sont encourageants, sur plusieurs critères. "À la fois le taux d’anticorps qui est extrêmement élevé et qui est neutralisant. Deuxièmement, la très bonne tolérance que l’on a vue. Je suis confiant. On va pouvoir aller plus loin et probablement démontrer l’efficacité", explique le médecin.

"Il faut bien que quelqu’un essaie. Si tout le monde dit non, on ne saura jamais si ça marche ou pas", philosophe de son côté Michel Martin. 35 hôpitaux français vont prolonger l’essai clinique sur plus de 400 patients. On saura alors si le Xav-19 est vraiment efficace ou pas.

Vous êtes à nouveau en ligne