Solidarité : les associations en manque de bénévoles

France 2

Pendant cette période si particulière, des initiatives se créent. La crise sanitaire perturbe fortement la distribution des repas aux plus démunis, de nombreux bénévoles étant âgés. Alors l’aide est indispensable.

Vendredi 27 mars au matin, le balai des chariots et des camions s’organise. C’est un jour de distribution à la Banque alimentaire de Poitiers. Il y a plus de 11 000 bénéficiaires dans la Vienne. Benoît Seiller vient s’approvisionner pour une épicerie sociale. Pas question de rester confiné chez lui. "On prend certainement un risque. Mais d’un autre côté comment faire autrement ? Une personne est venue hier et m’a dit qu’elle n’avait pas mangé de le journée", explique-t-il.

110 bénévoles sur 120 de plus de 70 ans

Dans la semaine du 23 au 27 mars, il y a eu seulement deux jours d’ouverture, et très peu de produits frais à donner. La Banque alimentaire manque de bras pour la collecte dans les supermarchés. "On a 120 bénévoles, dont au moins 110 qui ont plus de 70 ans. J’ai dû bien évidemment les laisser chez eux", souligne Annie Hequet, présidente de la Banque alimentaire de Poitiers. Au Secours populaire, deux bénévoles de 73 et 75 ans n’ont pas hésité. Malgré le risque pour leur santé, ils sont allés chercher des fruits et des légumes dans une grande surface.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne