Ségur de la santé : trois syndicats approuvent le projet d'accord sur les salaires des métiers paramédicaux et non médicaux, qui va pouvoir entrer en application

Une infirmière en réanimation à l\'hôpital Lariboisière de l\'AP-HP à Paris, le 27 avril 2020.
Une infirmière en réanimation à l'hôpital Lariboisière de l'AP-HP à Paris, le 27 avril 2020. (JOEL SAGET / AFP)

Après la CFDT et FO, l'UNSA annonce qu'elle va signer le projet d'accord pour la revalorisation des métiers paramédicaux et non médicaux. 

Après la CFDT et FO, l'UNSA a annoncé vendredi 10 juillet à franceinfo qu'elle allait signer le projet d'accord pour la revalorisation des métiers paramédicaux et non médicaux, dans le cadre du Ségur de la Santé. Le dernier syndicat à se prononcer, la CGT, a jusqu'à lundi 13 juillet pour trancher, mais la majorité syndicale ayant approuvé le projet, l'accord sera entériné.

Le texte propose une revalorisation de 180 euros nets pour tous les salariés concernés, met à jour les grilles de salaires et permet notamment de doubler le nombre de promotions dans les deux prochaines années. Ces mesures représentent à terme neuf milliards d'euros de plus chaque année pour l'hôpital.

Sept semaines de concertation

Les négociations du Ségur de la santé entre syndicats et gouvernement se sont achevées dans la nuit du 8 au 9 juillet, après près de sept semaines de concertation

Le protocole d'accord prévoit une augmentation de 180 euros par mois pour tous les salariés, en deux temps : une première hausse de 90 euros par mois à partir du 1er septembre, et une seconde hausse de 90 euros par mois à compter du 1er mars 2021. 

Vous êtes à nouveau en ligne