Sécurité routière : les accidents mortels ont chuté de moitié en avril

France 3

Avec le confinement, le nombre d’accidents mortels a baissé de près de 56% en avril par rapport à l’an dernier. Toutefois, 103 personnes ont perdu la vie sur les routes. Mais beaucoup d’automobilistes semblent avoir oublié de respecter les limitations de vitesse.

Dans cette période de confinement, certains automobilistes reconnaissent des excès de vitesse. Les autorités ont recensé une hausse spectaculaire des grands excès de vitesse, au-delà de 50 km/h au-dessus de la limite autorisée. Ils ont augmenté en avril de 16% par rapport à l’an passé, quand le trafic était normal. Quelques exemples : 157 km/h au lieu de 80 dans la Sarthe, 210 km/h au lieu de 130 dans le Gard et même 251 km/h au lieu de 90 dans l’Essonne.

Des contrôles routiers moins nombreux

Les routes dégagées ne sont pas la seule explication. Les forces de l’ordre étaient davantage mobilisées par le respect du confinement que par les excès de vitesse, et les automobilistes auraient profité de ces contrôles moins nombreux. Ces grands excès de vitesse ternissent le bilan de la Sécurité routière en période de confinement. 103 décès en avril, soit une baisse de 56% par rapport à l’année dernière. Mais pour les autorités, ces chiffres auraient été bien meilleurs sans ces comportements dangereux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne