"S'adapter", c'est comme "une forme de mission" pour l'Église, estime l'abbé Grosjean

L'abbé Grosjean, prêtre du diocèse de Versailles, mais aussi blogueur et influenceur, vient parler dans le 23h de la nouvelle manière dont l'Église et la religion doivent faire face à cette épidémie du coronavirus.

La religion est-elle en train de se réinventer ? "L'Église a toujours essayé de s'adapter aux situations, et aujourd'hui c'est pour nous comme une forme de mission et de devoir d'être là où on nous attend dans cette épreuve que nous traversons tous. L’Église doit accompagner, encourager, consoler. Même si les églises sont vides, il y a un vrai besoin spirituel pour être encouragé dans cette épreuve, mais aussi trouver du sens. On doit tous se recentrer sur l'essentiel face à cette vulnérabilité que l'on découvre", décrit l'abbé Grosjean.

Les soignants ont le soutien de l'Église

Comment se passe une messe en ligne ? "Le prêtre est l'homme de la rencontre et l'homme de sacrements. C'est déstabilisant pour nous de ne pas rencontrer les personnes qui nous sont confiées. On a ces moyens-là pour les rejoindre, et des médias comme KTO TV ou 'Le jour du Seigneur' sur France 2 qui font un travail exceptionnel. Il y a ce besoin des paroissiens de voir que cette communauté continue de vivre (…) Je regardais ce journal et je voyais le témoignage des soignants. Je voulais leur dire que l'Église était avec eux et que tous les jours, elle priait pour eux".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne