Royaume-Uni : le parcours du combattant pour se faire tester

FRANCE 2

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson et son gouvernement font l’objet de sévères critiques dans leur gestion de la crise de Covid-19. Il y a en effet quatre fois plus de demandes de tests que de possibilités d’être dépisté.

Boris Johnson et son gouvernement sont sous le feu des critiques. Le Premier ministre anglais suscite la colère en raison de sa gestion de la pandémie. À Londres, comme dans d’autres villes du Royaume-Uni, se faire tester relève d’un véritable parcours du combattant. Policarp Kidza, un père de famille, tente ainsi d’obtenir un rendez-vous depuis trois jours pour son fils qui présente des symptômes.

Des habitants en colère

"Ça serait plus juste de ne pas dire n’importe quoi aux gens, avouer qu’il n’y a pas assez de centres de tests et que les laboratoires sont débordés", juge-t-il. Situation encore plus incongrue dans la ville de Sunderland : les patients ont eu pour consigne de se présenter sur un parking pour être testé, mais ce dernier est tout simplement… vide. "On dirait bien qu’il y a un beau raté là", lance un homme qui voulait se faire dépister.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne