Royaume-Uni : Boris Johnson visé par les critiques pour sa gestion de l'épidémie

FRANCE 2

Les temps sont difficiles au Royaume-uni : le Premier ministre Boris Johnson doit faire face au lourd bilan de l’épidémie, qui a fait plus de 41 000 victimes. Le journaliste Arnaud Comte fait le point sur la gestion de la crise et les questions qu’elle suscite.

Des questions s’élèvent sur la gestion de la crise sanitaire au Royaume-Uni, notamment sur les premières hésitations du Premier ministre Boris Johnson. "20 000 morts auraient pu être évités sur les 41 000 victimes de l’épidémie si le confinement avait été mis en place une semaine plus tôt dans le pays. Une conclusion d’un scientifique du gouvernement britannique qui a depuis claqué la porte", rapporte le journaliste Arnaud Comte, en duplex depuis Londres, la capitale. 

Un pays encore confiné malgré la baisse des cas de contamination

"Le Premier ministre a accueilli ces accusations avec pas mal de flegme, en affirmant qu'il avait pris les bonnes décisions au bon moment. Il se réfugie derrière l’avis collégial de son comité scientifique", qui a décidé les mesures sanitaires à mettre en place. "Alors que le nombre de cas de contamination diminue de manière drastique, le pays n’est toujours pas déconfiné. On assiste à une prudence extrême de Boris Johnson, une façon de faire un demi-aveu de l'échec de la gestion de la crise", développe Arnaud Comte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne