Retour à l'école : le lourd poids de la responsabilité

franceinfo

Alors que le retour des enfants à l'école se rapproche, certains parents ou maires de communes ont d'ores et déjà annoncé qu'ils préféraient attendre la rentrée de septembre.

Janvry, un village de l’Essonne, ne veut pas voir revenir ses 70 enfants à l’école. Depuis plus de 40 jours, le maire fait tout ce qu’il peut pour que ses administrés sortent le moins possible. Chaque matin, il livre lui-même le pain et quelques petites courses. Rouvrir l’école lui paraît donc inenvisageable. "C’est exactement rouvrir la porte de toutes les maisons au virus, puisque les gens iront à l’extérieur bosser, vont ramener le virus chez eux, les gosses le ramener à l’école, et ainsi de suite", argue le maire, Christian Schoettl.

"Mettre en l'air tout le boulot"

"C’est mettre en l’air tout le boulot pour lequel on a mis 41 jours à s’engager physiquement", ajoute l'élu. À Janvry, les parents sont sur la même longueur d'onde que le maire. Dans une famille du village, le père est prêt à continuer à faire l’école tout en étant en télétravail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne