Rentrée le 11 mai : "L’école ne doit pas être transformée en garderie pour permettre aux parents d’aller travailler", juge Fabien Roussel (PCF)

France 2

Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français, est l’invité des 4 Vérités de France 2.

La rentrée scolaire est fixée au 11 mai prochain. "Tout le monde ne rentrera pas à l’école au même moment", a confié le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer sur France 2. "Il y a une aspiration de beaucoup de monde à ce que l’école puisse reprendre. Mais il y a aussi beaucoup de craintes et de peur. Et surtout, nous ne voudrions pas que l’école soit transformée en garderie pour permettre aux parents d’aller travailler. Si l’école doit rouvrir, cela doit se faire avec des conditions de sécurité sanitaire maximum parce que c’est un haut lieu de propagation du virus. Il faut donc protéger les enseignants, ceux qui travaillent dans les écoles, mais aussi les parents", explique Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français, et invité des 4 Vérités de France 2.

Fabien Roussel, qui dit faire confiance aux représentants syndicaux des enseignants. "Bien sûr, ils veulent créer les conditions pour que les enfants puissent retourner à l’école, mais en ayant pris toutes les précautions. Ils formulent des propositions telles que : avoir des petits groupes, pas plus de dix élèves par classe, peut-être avoir que des demi-journées à l’école", précise le secrétaire national du Parti communiste français.

"Nous voulons être dépistés pas pistés"

Le gouvernement table sur un recul de 8 % du PIB en 2020. C’est du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale. Fabien Roussel approuve-t-il les mesures d’urgences prises par le gouvernement comme le chômage partiel et le report des charges ? "Pour faire face à cette crise il faut revoir notre modèle économique et il va falloir faire appel à la solidarité de tous", indique Fabien Roussel.

Vous êtes à nouveau en ligne