Prêts immobiliers : les banques de plus en plus exigeantes

L'après-crise sanitaire semble orienter vers une exigence accrue des banque en matière de prêt immobilier, et ce pour éviter le surendettement.

Après plusieurs semaines d'arrêt le marché de l'immobilier redémarre. C'est une bonne nouvelle. En revanche, obtenir un prêt auprès d'une banque semble plus difficile qu'avant la crise. Les établissements semblent plus exigeants dans l'examen des dossiers. Elle regarde la solidité des revenus et les taux d'endettement. Ce qui pourrait exclure un certain nombre d'acheteurs potentiels.

Des conditions moins avantageuses

C'est le cas de Brice Botland et sa compagne, qui malgré 4 600 euros de revenus à deux ont essuyé deux refus de la part des banques pour l'emprunt de 350 000 euros en vue d'acheter une première résidence principale. "Je ne pensais pas avoir deux refus, surtout à la suite. Il ne restait plus beaucoup de temps donc la pression montait", confie le jeune technicien en climatisation de 24 ans. Finalement une troisième banque accepte mais à des conditions moins avantageuses qu'avant le début de la crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne