Prêt-à-porter : plusieurs enseignes dans la tourmente

France 2

La crise du coronavirus a frappé le secteur déjà fragile du prêt-à-porter. Mardi 26 mai, Camaïeu a été placé en redressement judiciaire.

Mardi 26 mai, le groupe de prêt-à-porter Camaïeu a été placé en redressement judiciaire. En tout, près de 4 000 personnes sont salariées de l'entreprise née à Roubaix dans le Nord. Les difficultés rencontrées par l'enseigne, dont le chiffre d'affaires a chuté de 95% pendant le confinement, sont un nouvel exemple de la crise du secteur du prêt-à-porter liée au coronavirus. La liste des entreprises fragilisées est "très longue", insiste la journaliste Justine Weyl, sur le plateau du 13 Heures.

Des offres de reprises partielles pour La Halle

"Il y a La Halle, en procédure de sauvegarde depuis le mois d'avril. Même si sept offres de reprise ont déjà été reçues, elles ne sont que partielles. Au mieux, 502 magasins sur 830 seraient sauvés, ce qui laisserait presque 2 200 salariés sans solution. Autre enseigne qui va mal : Naf Naf, en redressement judiciaire depuis le 15 mai. Deux offres de reprise à l'étude pour ses 1 170 salariés", complète la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne