Porter un masque n'est pas dangereux pour la santé et ne peut pas provoquer d'hypoxie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une publication sur Facebook affirme à tort que le port du masque peut créer un manque d'oxygène. 

En pleine épidémie de coronavirus, un message partagé des milliers de fois depuis quelques jours sur Facebook et Twitter affirme que porter un masque peut provoquer une hypoxie, c’est à dire un manque d’oxygène. Le post explique que l’air qui se trouve sous le masque se transforme en dioxyde de carbone et cela donnerait des étourdissements, voire une perte de connaissance. Le message, soi-disant signé par un médecin, conseille même d’enlever son masque toutes les 10 minutes pour faire le plein d’oxygène. Tout est faux et la cellule Vrai du faux vous explique. 

Pas de risque pour la santé

Vous pouvez vous rassurer : porter un masque n’est absolument pas dangereux pour votre santé. Même s'ils filtrent les particules, les chirurgicaux ou les FFP2 vont laisser passer l’air sans difficulté. 

Pour les masques "grand public" ou fait-maison, l’Afnor a publié une liste sur son site des différents tissus à utiliser. Ils sont classés selon leur respirabilité. Par exemple, jean, toile cirée ou polaire sont à éviter car, justement, ils sont moins respirants. En revanche pour les autres matières plus légères, l’air circulera très bien. 

Et si vous avez malgré tout la sensation de mal respirer avec un masque, c’est avant tout une question de confort et d’habitude mais il n’y a aucun risque pour la santé explique le médecin de la Fondation du souffle, Gilles Dixsault. a n’a rien à voir avec une hypoxie, c’est juste le fait que la respiration est un peu plus difficile parce elle se fait contre une résistance, qui est la résistance du masque, explique-t-il. Les chirurgiens qui vont travailler des heures et des heures avec un masque ont l’habitude de ça."

Le port prolongé d'un masque peut conduire à un certain inconfort respiratoire mais aucune étude scientifique rigoureuse n'a montré qu'il provoquait une hypoxie. 

Jean-Philippe Santoni, pneumologue à la Fondation du souffle

à franceinfo

L’autre conseil de ce message qui tourne sur les réseaux sociaux, c’est d’enlever régulièrement son masque pour prendre une bouffée d’air. C’est évidemment aussi à proscrire. L’Organisation mondiale de la santé recommande très clairement de toucher le moins possible à son masque, tout simplement parce qu’il a pu être en contact avec le virus et qu'en le manipulant, on risque de contaminer ses mains ou l’intérieur du masque.

Si au bout d’un moment, vous avez tout de même le sentiment de mal respirer, c’est peut-être que votre masque est humide. Il faut alors tout simplement le changer en prenant bien soin de se laver les mains. 

Vous êtes à nouveau en ligne