Porte-avions Charles-de-Gaulle : une audition pour évaluer les responsabilités de l’armée dans la propagation du coronavirus

FRANCEINFO

La ministre des Armées Florence Parly va être entendu vendredi 17 avril par la commission de la défense nationale et des forces armées. Une manière d’estimer si l’armée a sous-évalué la situation.

La question des responsabilités dans la propagation du coronavirus dans l’armée française va être débattu vendredi 17 avril. La ministre des Armées Florence Parly sera auditionnée par la commission de la défense nationale et des forces armées de l'Assemblée nationale. Elle doit permettre de « voir quelle est aujourd’hui l’étendue de cette contamination de nos forces armées et voir également quel est le rôle de nos armées dans l’opération 'Résilience' lancée par le président de la République pour lutter contre le Covid-19 également sur notre territoire », explique Bastien Lachaud, membre de cette commission et député La France insoumise de Seine-Saint-Denis.

La gestion du porte-avions Charles-de-Gaulle en question

Parmi les dégâts causés par la propagation du coronavirus, le porte-avions Charles-de-Gaulle se retrouve rapatrié à Toulon (Var) en raison de la contamination de 668 membres de l’équipage. Une immobilisation du navire qui pose soucis. « Nous sommes dans une situation où il y a un véritable problème de souveraineté pour notre pays. C’est-à-dire que face à une menace extérieure, à cause de la contamination au Covid-19, les armées sont dans l’incapacité de remplir leur mission. Cela pose un véritable problème et il faut comprendre d’où cela vient », alerte Bastien Lachaud.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne