Porte-avions Charles-de-Gaulle : les raisons d’une contamination massive

FRANCEINFO

668 membres de l’équipage du porte-avions Charles-de-Gaulle sont contaminés au coronavirus. Une propagation du virus qui s’explique par plusieurs raisons.

L’armée française tente de comprendre comment une situation aussi dramatique a pu se développer à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, forcé de rentrer en urgence au port de Toulon (Var) après que 668 membres de l’équipage aient été testés positifs au Covid-19. « Sa conception fait qu’il y a à bord une grande promiscuité », explique le journaliste de France Télévisions Alexandre Hébert. « Les couloirs sont très étroits, difficile de respecter les mesures de sécurité, la distanciation sociale. Pour accéder à certains étages, il faut monter par des petites échelles. Dans des salles de commandement, c’est la même chose : les marins sont parfois entassés les uns sur les autres. »

Une contamination malgré la mise en place de mesures

C’est la stupéfaction qui s’est emparée du porte-avions. L’armée avait pourtant instauré des mesures de prévention pour éviter une contamination de ce type. « Elle a multiplié le nombre de services à la cantine pour éviter qu’il y ait plus de personnes en même temps. Elle a également interdit le sport ou les rassemblements sur le navire », rappelle Alexandre Hébert. Des consignes qui n’ont pas pu compenser une promiscuité très importante qui va jusque dans les cabines pouvant contenir de 6 à 20 lits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne