Pollution : comment réduire les déchets de masques chirurgicaux dans la nature ?

France 2

Après avoir manqué cruellement aux soignants et à la population, les masques chirurgicaux sont maintenant accessibles. Mais ils finissent souvent par terre, dans les rues, dans les rivières et finalement dans la mer.

Deux semaines après le début du déconfinement, les voici déjà dans la Méditerranée, au large d’Antibes (Alpes-Maritimes). Des masques qui polluent les fonds marins. Une vidéo montrant ce phénomène, venant de l’association Opération Mer Propre, a été vue des milliers de fois. "C’est très léger, dans l’eau, c’est comme une méduse. Ça part avec le courant, et ça va très loin", déplore un plongeur.

Pourrait-on les réutiliser ?

Pour éviter cette pollution par les masques, pourrait-on les réutiliser après traitement ? Fin avril, le Haut Conseil de la Santé Publique mettait en garde contre cette solution estimée pas assez sure. "Le retraitement des masques à usage unique (masque chirurgical ou FFP2) et les modalités de leur réutilisation […] pourraient présenter des risques", avaient-il assuré. Pourtant, un groupe de chercheurs et praticiens travaillent sur le traitement des masques : un lavage combiné à une désinfection.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne