Pass sanitaire : le Medef demande un report au 30 septembre pour les salariés

Ce direct est terminé.

"C'est un énorme handicap pour la reprise", a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux dans "Le Parisien".

Le gouvernement doit faire face à des critiques de toutes parts. Alors que de vifs débats continuent à l'Assemblée nationale concernant le projet de loi sanitaire, c'est du côté des patrons que le ton monte également. Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a réclamé, jeudi 22 juillet, le report au 30 septembre, au lieu du 30 août, de la nécessité de présenter un pass sanitaire pour les salariés des établissements recevant du public concernés par cette obligation. "C'est un énorme handicap pour la reprise", a déclaré le patron des patrons dans Le Parisien.

Le pass santaire dans les hôpitaux retoqué. L'Assemblée nationale a voté contre le déploiement du pass sanitaire dans les hôpitaux et les Ehpad et ce, contre l'avis du gouvernement. Le texte prévoyait notamment de demander le pass sanitaire aux patients et aux visiteurs de ces établissements de santéLe #PJLSanitaire prévoyait son application hors urgence médicale

Seulement 300 amendements examinés. L'ordre du jour a été modifié pour que les débats reprennent toute la journée de jeudi, retardant la navette avec le Sénat. La seule modification validée mercredi soir par les députés a été de préciser que le pass sanitaire pour les déplacements internationaux ne sera demandé qu'aux plus de 12 ans. "​Après 10 heures sur 300 amendements, le texte n'a pas bougé d'une ligne​", s'exaspère l'opposition à l'Assemblée nationale, jeudi midi.

Les oppositions remontées. Dans un hémicycle bien fourni, les oppositions ont soufflé le chaud et le froid. Les socialistes rejettent le pass et préfèrent une "vaccination obligatoire" des majeurs contre le Covid-19 "d'ici au 1er octobre". Les députés Les Républicains réclament de la "souplesse", avec des amendes réduites et une dérogation pour ceux qui ont reçu une première dose de vaccin. Les Communistes et Insoumis s'orientent vers un vote global contre le projet de loi, dénonçant des "atteintes" aux libertés individuelles.

Le Conseil constitutionnel à l'affût. Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé qu'il saisirait le Conseil constitutionnel après l'adoption par le Parlement du projet de loi sanitaire.

 Le pass sanitaire en vigueur depuis mercredi dans les lieux de culture et de loisirs. Le pass sanitaire devient obligatoire pour aller au cinéma, au musée ou dans les établissements sportifs pouvant accueillir plus de 50 personnes. Il faut donc désormais présenter une preuve de vaccination, un test Covid-19 négatif ou une preuve de rétablissement pour accéder à certains établissements.

Vous êtes à nouveau en ligne