Projet de loi sanitaire : le Sénat supprime l'isolement obligatoire

Le Sénat à Paris le 21 juillet 2021.
Le Sénat à Paris le 21 juillet 2021. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Les sénateurs ont remplacé cette obligation par un engagement d’auto-isolement avec contrôle de l’Assurance-maladie.

Au tour de la chambre haute. Les sénateurs et sénatrices ont démarré vendredi 23 juillet l'examen du projet de loi sanitaire contre le Covid-19. Le texte, qui prévoit notamment l'extension du pass sanitaire ainsi que la vaccination obligatoire pour les soignants, a été adopté un peu avant 6 heures du matin après une nuit blanche à l'Assemblée nationale. Le Sénat a notamment voté un amendement supprimant l'isolement obligatoire, le remplaçant par un engagement d’auto-isolement avec contrôle de l’Assurance-maladie.

L'Assemblée nationale dit "oui". Le projet de loi sanitaire a été adopté par 117 voix pour et 86 contre. Si l'obligation vaccinale étendue aux soignants, sapeurs-pompiers ou encore professionnels auprès des personnes âgées a fait à peu près consensus, ce n'est pas le cas de l'extension du pass sanitaire, prévue pour début août dans les cafés-restaurants, objet de vives critiques de la gauche à l'extrême droite.

 Le pass sanitaire en vigueur depuis mercredi dans les lieux de culture et de loisirs. Le pass sanitaire devient obligatoire pour aller au cinéma, au musée ou dans les établissements sportifs pouvant accueillir plus de 50 personnes. Il faut donc désormais présenter une preuve de vaccination, un test Covid-19 négatif ou une preuve de rétablissement pour accéder à certains établissements.

 L'épidémie continue de progresser. Près de 22 000 cas ont été recensés en 24 heures, selon les chiffres de Santé publique France publiés jeudi soir, au plus haut depuis le 5 mai.  Le taux d'incidence progresse surtout chez les 12-17 ans et les 18-29 ans, deux tranches d'âge où le nombre de vaccinés reste très faible. De nouvelles mesures comme le retour au masque obligatoire en extérieur ont été prises pour des communes du Var, de Meurthe-et-Moselle, de l'Hérault et de Vendée.

Vous êtes à nouveau en ligne