DIRECT. Manifestations contre le pass sanitaire : au moins 19 personnes interpellées, dont 10 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur

Des manifestants contre l\'extension du pass sanitaire, à Paris, le 31 juillet 2021. 
Des manifestants contre l'extension du pass sanitaire, à Paris, le 31 juillet 2021.  (JACOPO LANDI / HANS LUCAS)

Environ 204 090 personnes ont défilé à travers la France, dont 14 250 à Paris, contre l'extension de cette mesure de lutte contre l'épidémie de Covid-19. 

Pour ce troisième samedi de mobilisation contre l'extension du pass sanitaire, environ 204 090 personnes ont manifesté samedi 31 juillet à travers la France, selon le ministère de l'Intérieur, dont 14 250 à Paris. Au total, 184 actions ont été recensées. Le samedi précédent, ces manifestations avaient réuni 161 000 personnes, dont 11 000 dans la capitale, toujours selon la place Beauvau. Par ailleurs, 19 personnes ont été interpellées, dont 10 à Paris, précise le ministère de l'Intérieur. Suivez notre direct.

 Trois membres des forces de l'ordre blessés à Paris. Plus de 3 000 policiers sont mobilisés pour encadrer quatre manifestations déclarées dans la capitale. Trois membres des forces de l'ordre ont été blessés lors des rassemblements parisiens et ont été pris en charge en "urgence relative" a appris franceinfo auprès de la préfecture de police de Paris. Quelques tensions sont survenues, en fin d'après-midi, place de la Bastille, après l'arrivée du principal cortège. Les policiers ont fait usage des gaz lacrymogènes et des canons à eau.

  Environ 14 000 personnes mobilisées dans la matinée. Une quarantaine d'actions contre l'extension du pass sanitaire ont été menées à travers la France samedi, dans la matinée, notamment à Pau (Pyrénées-Atlantiques), où 3 400 personnes manifestent, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) ou encore à Figeac (Lot). Quelque 14 000 personnes se sont mobilisées, selon un décompte réalisé à 11h30 par les forces de l'ordre, a appris franceinfo. La grande majorité de ces cortèges était composée de familles avec des enfants. 

 85% des personnes hospitalisées en France, y compris en réanimation, sont non vaccinées. C'est l'estimation livrée par une étude (PDF) de la Dress, le service statistique des ministères sociaux. Publiée vendredi, l'étude rapproche le statut vaccinal et les entrées hospitalières sur la période allant du 31 mai au 11 juillet. Les patients complètement vaccinés représentaient sur cette période seulement 7% des admissions, soit "une proportion cinq fois plus faible que celle observée en population générale", note le rapport. Au moment de l'étude, 35% des Français étaient totalement vaccinés. Par ailleurs, note l'étude, 78% des décès à l'hôpital de patients atteints du Covid-19 concernaient des personnes non vaccinées, et 11% des personnes complètement vaccinées.

 La Réunion et la Martinique retrouvent le confinement. Face à la flambée des cas, La Réunion renoue samedi avec un confinement partiel en journée. Ce dernier s'applique "dès ce week-end", pour deux semaines et est "renforcé d'un couvre-feu strict de 18 heures à 5 heures", a annoncé jeudi 29 juillet le préfet de La Réunion Jacques Billant. La Martinique a également retrouvé depuis vendredi soir le régime du confinement, qui s'ajoute au couvre-feu déjà en vigueur.

Vous êtes à nouveau en ligne