Parcs américains : à l’état sauvage

FRANCE 2

Le confinement à l’autre bout du monde a des conséquences inattendues. Des lieux de rêve sur la planète se retrouvent désertés. La rédaction du 13 Heures vous fait voyager dans les grands parcs de l’Ouest américain qui retrouvent leur état sauvage.

C’est une route qui fait rêver des millions de touristes. Celle qui serpente à travers les grands parcs de l’ouest américain. Une route déserte, qui est aujourd’hui un voyage dans le temps. Le coronavirus a renvoyé ces décors aux premiers âges de la terre, à l’époque où aucun humain n'arpentait ces merveilles de la nature. Les grands parcs nationaux, comme ici aux alentours du Bryce Canyon (États-Unis) sont fermés. 

Il est plus facile d’observer les rapaces dans le ciel

Mais certains parcs restent ouverts aux seuls résidents de l’État. À Kodachrome, les rangers sont désoeuvrés. "En temps normal, tous nos sites de camping seraient pleins, on aurait de très nombreux touristes, c’est la haute saison en ce moment", explique Nathan Martinez, ranger. En ce moment, il est plus facile d’observer les rapaces dans le ciel et d’autres animaux. Sur le chemin du retour, l’équipe de tournage croise les seuls autres visiteurs : un couple de retraités qui a un droit d’accès parce qu’ils sont résidents locaux. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne