Ouverture des parcs : un avant-goût de liberté dans les zones rouges

France 2

Avant même le début de la deuxième phase du confinement, mardi 2 juin, les jardins ont ouvert leurs portes dans les zones encore classées en rouge.

Un grand bol d'air pour les millions de Français qui vivent dans les zones encore classées en rouge, comme dans le Grand Est et l'Île-de-France. À Paris, dès les premières heures du matin, samedi 30 mai, les parcs et jardins ont pu ouvrir, après plus de deux mois d'arrêts. Jeudi, le Premier ministre l'avait promis, au moment d'annoncer la mise en place de la deuxième phase du déconfinement, le 2 juin. Et certains n'ont pas attendu longtemps pour les redécouvrir.

"Ça fait plaisir, avec le soleil, l'herbe et l'air frais"

Pendant leur confinement, l'herbe n'a pas été coupée. Alors, samedi, le paysage est presque bucolique dans les parcs parisiens. "Ça fait plaisir, avec le soleil, l'herbe et l'air frais", se réjouit une jeune femme, venue faire du yoga aux premières heures de la journée. Pour autant, des signes sont là pour rappeler que l'épidémie de coronavirus n'a pas disparu : des distributeurs de gel hydroalcoolique ont été installés et les promeneurs portent un masque. À Strasbourg (Bas-Rhin), le parc de l'Orangerie a aussi accueilli des personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne