"On ne s'interdit rien, surtout pas d'être sur la plus haute marche" : Bernal, Quintana et leurs coéquipiers colombiens de retour en France pour préparer le Tour

Le leader colombien de l\'équipe Arkéa-Samsic, Nairo Quintana, lors du Paris-Nice, le 10 mars 2020.
Le leader colombien de l'équipe Arkéa-Samsic, Nairo Quintana, lors du Paris-Nice, le 10 mars 2020. (ALAIN JOCARD / AFP)

Les coureurs d'Arkéa-Samsic ont été confinés une semaine de plus que les équipes héxagonales mais une fois le déconfinement annoncé, les cyclistes ont pu profiter des bienfaits de l'altitude.

Après de longues semaines sans compétition en raison du coronavirus, le Colombien Egan Bernal, dernier vainqueur du Tour de France, et ses compatriotes, seront de retour en Europe dimanche 19 juillet. Leur avion atterrira à Madrid et les cyclistes rejoindront la France lundi avec des objectifs élevés mais un état de forme différent, à cause du confinement. Nairo Quintana, leader de l'équipe, arrivera une semaine plus tard, à un mois environ du départ de la Grande Boucle (du 29 août au 20 septembre) dont il vise le haut du podium.

De meilleures conditions d'entraînement

Pour la nouvelle étoile du cyclisme mondial, Egan Bernal, et pour ses compatriotes, le confinement a été plus difficile qu'en France : les Colombiens sont restés chez eux une semaine de plus. Mais une fois le déconfinement annoncé, les cyclistes ont pu enfin profiter de conditions d'entraînement idéales, comme l'explique Emmanuel Hubert qui dirige trois coureurs colombiens au sein de l'équipe bretonne Arkea-Samsic."Ils bénéficient des entraînement de leur école, comme ils en ont l'habitude, avec tout le bénéfice de l'altitude. Mais aujourd'hui, je serais tenté de dire qu'avec tous les moyens dont peut bénéficier un coureur, tout le monde est à même de s'entraîner dans des conditions équivalentes à l'altitude."

Nairo Quintana, leader colombien de l'équipe, managé par Emmanuel Hubert, a vu sa préparation perturbée par un accident. Le vainqueur du Tour d'Italie, plusieurs fois sur le podium du Tour de France, a été renversé par une voiture pendant un entraînement, chez lui dans le département de Boyaca. "Il a été, une petite dizaine de jours, complètement à l'arrêt, raconte Emmanuel Hubert. Il a toujours une douleur, mais on va dire que ça va vers le beau. Normalement, d'ici huit jours, à son retour en France, ce sera certainement un très mauvais souvenir. L'automobiliste doit vraiment faire très attention aux cyclistes. C'est hyper dangereux."

On s'est aperçus, il y a une dizaine de jours, qu'un des plus grands champions était tout à fait vulnérable par rapport à un automobiliste.Emmanuel Hubert, manager de Nairo Quintanaà franceinfo

Nairo Quintana roulera au côté de Warren Barguil, l'ancien vainqueur du maillot à pois. Et avec une telle formation, l'équipe Arkéa-Samsic vise le graal au Tour de France, à partir du 29 août. "Nairo s'inscrit vraiment dans un objectif de classement général et là, pour ne rien cacher et ne rien trahir, on vise le meilleur classement général possible et on ne s'interdit surtout rien, surtout pas d'être sur la plus haute marche."

Le coureur colombien doit reprendre la compétition avec le Tour de l'Ain, du 7 au 9 août, tandis que son cadet, la star Egan Bernal, sera déjà sur le pont depuis une semaine. Au programme de son équipe INEOS, la Route d'Occitanie du 1er au 4 août.

Les cyclistes colombiens de retour en France pour préparer le Tour : Ecoutez le reportage de Jérémy Jeanningros
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne