"On a diminué nos prix pour la reprise" : avec la réouverture du canal du Midi, les restaurants et les hôtels espèrent un retour des clients

Des bateaux et des barges amarrés sur le canal du Midi à Mas-Saintes-Puelles (Aude), le 28 mai 2020 (photo d\'illustration).
Des bateaux et des barges amarrés sur le canal du Midi à Mas-Saintes-Puelles (Aude), le 28 mai 2020 (photo d'illustration). (REMY GABALDA / AFP)

Les touristes sont attendues sur le canal du Midi qui a rouvert jeudi soir, les restaurateurs et les hôteliers se préparent pour les accueillir.

Le canal du Midi est à nouveau ouvert à la circulation depuis la soirée du jeudi 28 mai, après avoir été fermé pendant le confinement, même si les écluses ne rouvrent que mardi 2 juin. Les restaurateurs et hôteliers du secteur peuvent donc à nouveau accueillir des touristes. Beaucoup de professionnels ne cachent pas attendre un client qui ne va pas forcément revenir tout seul. "Nous, on a la chance d’être sur le canal avec une grosse ventilation", explique Jean-Luc Fontaliran, maître d’hôtel sur le bateau Occitania.

Jean-Luc Fontaliran doit rouvrir le week-end du 7 et 8 juin : "Tout le protocole sanitaire est bien entendu appliqué, c’est-à-dire la distanciation d'un mètre minimum entre chaque client et près de deux mètres entre chaque table." Le gel hydroalcoolique, le masque, les gants tout est prêt. "Il y aura un nombre restreint de personnes, poursuit le maître d’hôtel, parce que la capacité est normalement de 90 clients et nous en aurons maximum 40. On a diminué nos prix pour la reprise, nous avons 10% de diminution sur chaque réservation."

La crainte de ne pas voir les touristes

"Nous sommes inquiets sur le retour de la clientèle, explique Pierre Cardinale, du réseau fluvial toulousain. Il voit trois freins à la venue des touristes : "Premièrement, ils sont encore confinés donc ils ont dans la tête tout ce qu’ils viennent de vivre. Deuxième raison, ils ont des problèmes d’argent. Et la troisième, la Haute-Garonne et l’Occitanie vont être touchées par les licenciements, il ne faut pas rêver."

"Nos amis des bateaux toulousains, qui sont ravis de la décision du gouvernement, sont prêts à rouvrir dès ce week-end, poursuit Pierre Cardinale. Le problème, c’est qu’il manque de la clientèle." Didier Carole a un petit restaurant à la maison éclusière de Castanet près de Toulouse, il va devoir repenser le concept même de son estaminet : "Je fonctionnais énormément sur une formule de buffet, avec entrée, plats, dessert. Tout le monde se servait et mangeait ce qu’il voulait."

J’essayais d’avoir des tarifs raisonnables, malheureusement avec les nouvelles normes, ça va être un peu compliqué d’imaginer de continuer le buffet. Je suis donc actuellement en train d’essayer de recruter un chef.Didier Carole, restaurateurà franceinfo

Les professionnels du secteur fluvial comptent sur les pouvoirs publics pour favoriser le retour des touristes, car ils ont déjà perdu quasiment deux mois de recettes.

La réouverture du canal du Midi : écoutez le reportage de Stéphane Iglésis
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne