Obésité : un facteur aggravant du coronavirus

France 3

Le profil des patients en réanimation à cause du Covid-19, qui a fait plus de 10 000 morts en France, s'affine. Dans la grande majorité, il s'agit de personnes en surpoids.

Au fil des semaines, alors que des milliers de personnes ont déjà été prises en charge par des services de réanimation, et que plus de 7 000 patients y sont encore traités, mercredi 8 avril, le profil type des malades graves du coronavirus commence à émerger. Ainsi, les soignants ont remarqué que, dans leur grande majorité, les personnes en urgence respiratoire étaient en surpoids, voire obèses. A l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, ils représentent 80% des personnes en réanimation. 

"Ces facteurs de risques vont s'additionner"

"On sait que les patients obèses ou en surpoids sont plus à risque de développer d'autres maladies qui les fragilisent comme, par exemple, le diabète ou une hypertension artérielle. Tous ces facteurs de risque vont aller s'additionner pour fragiliser le patient", explique le chef du service réanimation de l'établissement hospitalier, Alexandre Demoule.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne