Nouveau monde. Profiter du confinement pour faire le ménage dans ses mots de passe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le conseil techno. Avec le confinement, on utilise abondamment les outils numériques. C’est peut-être le moment de penser à faire un peu de ménage parmi les mots de passe qui nous servent au quotidien.

Nous utilisons tous aujourd’hui de très nombreux mots de passe. C’est la base de notre vie numérique. Malheureusement, on a du mal à s’y retrouver et surtout on les gère mal. La première erreur, c’est d’utiliser le même mot de passe partout. Si un cybercriminel en trouve un, il va l’essayer partout (Gmail, Facebook, Netflix, etc.) et c’est comme ça que l’on peut se retrouver avec de gros ennuis pouvant aller jusqu’au vol d’identité numérique.

Deuxième erreur classique : utiliser des mots de passes trop faibles, du genre "1234" ou bien un prénom ou une date de naissance. Il faut savoir que les pirates utilisent des algorithmes qui testent toutes les combinaisons, telles que les suites de chiffres et de lettres, les prénoms et les mots du dictionnaire… Il ne leur faut que quelques secondes pour craquer un mot de passe simple.

Pas besoin de les retenir 

Il faut utiliser un gestionnaire de mots de passe. Un petit programme, une sorte de coffre-fort, qui les retient tous à votre place et qui remplit même automatiquement les formulaires pour se connecter ici ou là. Il suffit de se souvenir d’un seul mot de passe, le principal qui permet d’accéder à tous les autres. Dans l’univers Apple (Mac, iPhone, iPad), il y a ce qui s’appelle le "trousseau". Les navigateurs web (Chrome, Edge) intègrent aussi leurs propres gestionnaires de mots de passe. Le mieux c’est d’utiliser un gestionnaire externe qui peut se synchroniser avec tous vos appareils, quelle que soit la marque, comme Dashlane, KeePass, LastPass ou Keeper…

C’est indispensable

En plus, un gestionnaire de mots de passe peut vous indiquer si certains sont trop faibles ou s’ils sont utilisés à l’identique sur plusieurs services ou même s’ils ont été piratés et circulent sur le darknet.

Si vous avez un peu de temps pendant le confinement, c’est peut-être le moment passer tout ça en revue et de faire un peu de ménage.

Vous êtes à nouveau en ligne