Nouveau monde. Face au boom des connexions Internet, Orange adapte ses liaisons sous-marines

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec le confinement, l’utilisation d’Internet explose et les opérateurs sont obligés d’adapter leurs installations. Cela passe notamment par des interventions sur les énormes câbles sous-marins qui relient les continents entre eux.

On l’oublie souvent mais Internet n’est pas virtuel. 99% de la capacité mondiale du réseau est supportée par des millions de kilomètres de câbles installés sous les océans. Avec l’augmentation du trafic en raison du confinement, Orange a dû procéder à des aménagements sur ses installations sous-marines.

franceinfo : à quelles interventions avez-vous dû procéder sur vos câbles sous-marins ?

Jean-Luc Vuillemin, directeur réseaux et services internationaux chez l’opérateur Orange : en raison du confinement, comme tous les opérateurs mondiaux, nous faisons face à une augmentation du trafic et donc, nous mobilisons plus de capacité sur les câbles sous-marins. Cela concerne notamment les liaisons qui nous relient aux États-Unis, car environ 80% du trafic généré par les internautes français part vers les États-Unis en empruntant ces liaisons.

Indépendamment du confinement, Orange déploie un nouveau câble sous-marin de 6 500 km, baptisé Dunant, pour faire face à l’accroissement des communications dans le futur. Comment se déroule une telle opération ?

Le déploiement d’un câble sous-marin est une opération très complexe. Cela commence par une étude des fonds et une cartographie que l’on appelle un survey. Ensuite, il y a une phase d’ingénierie qui consiste à concevoir le câble, sur mesure, et les équipements actifs qui seront disposés tous les 80 / 100 km afin de régénérer le signal dans la fibre optique. Puis, le câble est déroulé au fond de l’eau à l’aide d’un navire câblier. Près des côtes, il est enterré à plusieurs mètres de profondeur, pour éviter qu’il ne soit arraché accidentellement par des ancres de bateau.

Que se passe-t-il si l’un de ces câbles est rompu ?

Ces câbles ne sont pas indestructibles, et ils peuvent être coupés ou arrachés. Ils sont également vulnérables aux mouvements telluriques et aux éboulements. Dans ce cas, le trafic peut être alors interrompu. Les conséquences pour les internautes dépendent du nombre de câbles qui desservent un pays. La France est un pays plutôt bien équipé avec une vingtaine de câbles à travers l’Atlantique, ce qui nous garantit une certaine sécurité de fonctionnement.

Vous êtes à nouveau en ligne