Nord : un confinement au ralenti dans une tour d'habitation de Mons-en-Barœl

France 3

Lundi 6 avril, le confinement contre la propagation du coronavirus Covid-19 en est à son 21e jour. Pour certains, comme ces habitants de Mons-en-Barœl, dans le Nord, cette période s'égrène toujours plus lentement.

Au lendemain du confinement, il faudra se souvenir que cette longue période n'aura pas été difficile de la même manière pour les personnes vivant dans une maison avec jardin que pour ceux qui sont coincés dans un petit appartement dans une tour d'habitation délaissée. À Mons-en-Barœl, dans le Nord, cette dernière situation est le quotidien d’Annie et de ses deux petits-fils.

"On a l'impression de ne pas respirer"

"On ne voit plus les voisins alors que d'habitude on va chez l'un, chez l'autre. (...) C'est long, c'est très très long", explique la locataire, lundi 6 avril, au 21e jour du confinement. Bloqués entre les murs de leur habitation, ils ont tous l'impression que le temps ne s'égrène ici qu'au ralenti, retardant toujours un peu plus le moment où ces trois-là pourront à nouveau sortir. "C'est très serré et on a l'impression de ne pas respirer", complète son petit-fils Maxence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne