Nord : des livraisons de marchandises par voie fluviale

FRANCE 3

En cette période de confinement, certaines enseignes se font livrer leurs marchandises via les fleuves. Le trafic est pourtant en baisse. Le transport fluvial constitue un enjeux stratégique.

Aux portes de Lille (Nord), le ballet des péniches ne s’est pas arrêté. L’écluse de Don fonctionne à plein régime, malgré une baisse du trafic. Frédéric Lepercq vient tout droit des Pays-Bas. Il doit trouver des marchandises à transporter. "On travaille un peu au ralenti, il y a pas mal d’usines qui ont fermé quand même", explique le batelier.

Un trafic de céréales essentiellement

Durant la deuxième quinzaine de mars, le trafic fluvial a baissé de 40%. Les usines et les chantiers sont à l’arrêt, mais si les péniches sont encore nombreuses sur l’eau, c’est que le transport de céréales est au plus haut. Près de Valenciennes (Nord), plus de 1 500 tonnes de blé sont chargés sur une péniche. "S’il n’y avait pas les routes fluviales, il y aurait un certain nombre de meuniers qui ne seraient pas approvisionnés, il n’y aurait donc pas de farine", argue Maximilien Carré, directeur général adjoint d’un groupe de négoce agricole.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne