VRAI OU FAKE Non, Sibeth Ndiaye n'a pas demandé aux femmes enceintes de "se retenir" pendant l'épidémie de coronavirus

Capture écran du site parodique desourcesure.fr. 
Capture écran du site parodique desourcesure.fr.  (CAPTURE ECRAN)

La porte-parole du gouvernement est l'une des cibles préférées des auteurs de fake news. Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, plusieurs fausses citations lui sont attribuées. 

Alors que les hôpitaux français sont toujours surchargés à cause de l'épidémie de coronavirus, une fausse déclaration de Sibeth Ndiaye circule sur les réseaux sociaux. La porte-parole du gouvernement aurait dit : "Je demande aux femmes enceintes de se retenir quelques semaines". Pourtant, cette phrase n'a jamais été prononcée : elle a été inventée par un site parodique. La Cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique. 

>>> Suivez en direct les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus

Un site parodique à l'origine de la phrase

Cette déclaration attribuée à la porte-parole du gouvernement a été inventée de toutes pièces par desourcesure.fr. Dans sa présentation, la plateforme se présente comme un "site à vocation humoristique et parodique" et avertit que toute "info se révélant vraie ou approchant de la réalité ne serait qu'une pure coïncidence". 

Même si Sibeth Ndiaye n'a jamais prononcé cette phrase, la page internet a été partagée près de 40 000 fois en deux semaines sur Facebook. Si certains internautes n'ont pas été bernés, des commentaires montrent que d'autres sont tombés dans le panneau. 

Sibeth Ndiaye visée par une autre fausse citation 

Une autre fausse phrase polémique partagée plus de 16 000 fois en une semaine a été attribuée à Sibeth Ndiaye. La porte-parole du gouvernement aurait déclaré le 4 mars dernier qu'un couvre feu ne peut pas "s'appliquer à Trappes en Seine-Saint-Denis", car "dans ces quartiers, bien souvent les gens ont pas les moyens d'avoir une montre".

Capture écran Facebook d\'une fausse citation de Sibeth Ndiaye. 
Capture écran Facebook d'une fausse citation de Sibeth Ndiaye.  (CAPTURE ECRAN)

Cette déclaration aurait été fait le 4 mars selon la photo du post. Sauf qu'à ce moment, le confinement n'était pas déclaré en France. Et lors de cette conférence de presse, intégralement disponible en ligne ici, Sibeth Ndiaye ne prononce jamais cette phrase. Les auteurs de cette fausse citation ont aussi fait une erreur de géographie. La ville de Trappes ne se trouve pas en Seine-Saint-Denis, mais dans les Yvelines.

Vous êtes à nouveau en ligne